ARC INVESTIGATION MEDECINE NUCLEAIRE

ARC INVESTIGATION MEDECINE NUCLEAIRE

  • Durée : 1 AN RENOUVELABLE
  • CDD
  • N'importe où
  • Les candidatures sont actuellement fermées.
  • Diplôme : Bac+5 et +

CHU de Lille

MISSIONS PRINCIPALES

Identifier et valider toute Etude Clinique impliquant le Service de Médecine Nucléaire

Etre le Référent Recherche Imagerie Médecine Nucléaire pour tous les intervenants du projet (interne ou externe CHRUL)

ARC Investigateur des projets du Service de Médecine Nucléaire pr Huglo

-TACHES PRINCIPALES

Valoriser sur le plan financier, humain et technique les études cliniques pour le pôle d’Imagerie et Explorations Fonctionnelles en Particulier la Médecine Nucléaire (Analyse et bilan d’activités pour le pôle, mise en place de procédures unifiées,…).

Coordonner avec les autres acteurs de la recherche la mise en place des nouvelles études en tant que référent imagerie puis développer le projet en lien avec l’Attaché de Recherche Clinique des services concernés.

Pour toute étude impliquant la Médecine Nucléaire en tant que prestataire assurer :

• La vérification de la faisabilité technique, humaine et logistique

• La qualification des machines

• La rédaction de protocole pour les personnels impliqués (manipulateurs radios, secretaires)

• La mise en place de circuit recherche spécifique

• La préparation de demande de RDV type

• L’adaptation des procédures pour répondre aux exigences des industriels

• L’anonymisation de données en collaboration avec les manipulateurs radios

Piloter les études cliniques dont il est ARC investigateur principal. Notamment en charge du screening des patients et de recueillir puis transmettre au promoteur les données, l’ARC investigateur est responsable du bon déroulement de l’étude sur le plan organisationnel, réglementaire et en accord avec les règles d’assurance qualité

Profil recherché :

SAVOIR-FAIRE

Capacité à comprendre et mettre en application  les documents techniques de la recherche clinique
Capacité à synthétiser une masse d’informations importante et à la diffuser au bon interlocuteur
Capacité rédactionnelle
Capacité d’autonomie dans son travail  et d’organisation en fonction du calendrier des études
Capacité de réactivité et de prise de décision dans le cadre de son champ d’action et de compétence
SAVOIR-FAIRE RELATIONNELS

Capacité à travailler en équipe, à communiquer et fournir des documents techniques
Capacité à travailler en lien avec des profils variés
Capacité d’adaptation à son interlocuteur (patient, technique, médical, administratif)
Capacité d’adapter les contraintes liées au protocole au fonctionnement des services concernés

Partagez